Un retour en arrière : impact de la crise sur l’éducation en République centrafricaine depuis décembre 2012

En décembre 2012, différents groupes rebelles rassemblés sous le nom de Séléka (« coalition » en sango) ont lancé une campagne militaire qui a abouti à la prise de Bangui le 24 mars. Le système éducatif a été gravement touché par cette crise : les écoles ont fermé dans quasiment tout le pays (et un grand nombre d’écoles reste encore fermé) les directeurs, enseignants et les élèves ont fui, les écoles et les bureaux des autorités scolaires ont été pillés. Le Cluster a mené cette évaluation conjointe afin de mesurer l’impact de la crise sur l’éducation, d’identifier les besoins potentiels dans le secteur de l’éducation, et de fournir les informations nécessaires à la planification de la réponse.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.