Tsunami et bien-être subjectif : effet de l’implication personnelle et de la sociabilité (2007)

Cette recherche au carrefour du fondamental et de l’appliqué se propose d’examiner les effets de la sociabilité et de l’implication personnelle (identifi cation personnelle et capacité perçue d’action) sur le bien-être subjectif d’une population d’enfants sri lankais affectés par le tsunami du 26 décembre 2004. Les résultats mettent en évidence un effet de la sociabilité et de l’identification personnelle sur le bien-être subjectif des enfants, alors que les effets de la capacité perçue d’action sont insignifi ants. Les premiers semblent donc en mesure de permettre l’amélioration de la compréhension de ce qui se joue sur le terrain et de suggérer des pistes d’actions pour venir en aide aux populations affectées par des catastrophes naturelles de grande ampleur. En revanche, la capacité perçue d’action ne semble pas revêtir une grande importance dans cette société qui ne se caractérise pas par la recherche de contrôle de l’environnement ou d’explications causales internes. Mots-clés : implication personnelle, sociabilité, risque collectif.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.