Survie et destin psychique des enfants juifs cachés en France pendant la Deuxième Guerre mondiale (2006)

Des entretiens de recherche ont été menés auprès d’enfants juifs cachés en France pendant la guerre. Il en ressort que chacune de ces personnes a mis en place un « dispositif de survie » similaire, dispositif fabriqué par les événements menaçants. Pour survivre, ces enfants ont été cachés : ils ont dû se métamorphoser, s’adapter, se taire. Ce « dispositif de survie » semble avoir continué à fonctionner après la guerre. En France, la Libération n’en est pas une. Ces enfants ont été contraints : d’oublier qu’ils étaient juifs sans l’oublier, de s’isoler et de s’affilier pour assurer leur sécurité. Ils se sont construits et ont grandi avec cette double « double contrainte ». La clé de voûte de ce dispositif en est le secret. Cliniquement, l’élucidation de ce secret : « la personne ellemême secret », que je nomme « secret-personne » pourrait lui permettre l’élaboration de son récit dans sa trajectoire singulière, collective et multiple à la fois. Mots-clés : Enfants cachés, juif, métamorphose, dispositif de survie, Libération, secret, France.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.