Qu’est-ce qu’une clinique de l’exil ? (2004)

Cet article retrace la conjoncture clinique et théorique qui nous a amené à proposer la notion de « clinique de l’exil » depuis une dizaine d’années, pour repenser les troubles psychiques des migrants liés au fait du déplacement. Il s’agit d’une part, d’un abord critique de la psychopathologie de « l’immigration » et de « la transplantation » où prévaut souvent le modèle de la causalité traumatique directe et de la visée adaptative, auquel a succédé le modèle culturaliste de l’ethnopsychiatrie française. D’autre part, il s’agit d’une approche clinique fondée sur l’écoute des patients et de la prise en compte des incidences subjectives du déplacement sur plusieurs générations. La question du « lieu » est apparue au cours de nos travaux comme la question la plus cruciale, dans la mesure où elle met en jeu la dimension de l’habitabilité existentielle et psychique. Mots clés : Exil ; Lieu ; Espace ; Enfant ; Subjectivité ; Déplacement ; Existence ; Psychopathologie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.