Parentalité en danger : la situation des mères gravement traumatisées (2010)

Nous proposons de réfléchir sur la question d’une possible transmission traumatique de la mère à l’enfant qui n’a pas vécu directement les événements traumatogènes, à partir d’une situation clinique. Outre le soin, le suivi permet une prévention auprès de l’enfant. L’abord complémentariste a permis de tenir compte des éléments psychiques et culturels de l’histoire de la mère pour tenter de construire un sens et comprendre la place de l’enfant dans l’économie psychique de la mère. Nous proposons d’aborder cette question par le biais de la théorie de l’attachement ; nous faisons ainsi l’hypothèse que le matériel infantile pathologique exacerbé par le traumatisme psychique fait le lit d’expressions effrayées maternelles et est le canal potentiel d’une transmission traumatique de la mère à l’enfant. Nous mettrons en évidence le travail clinique dans un cadre de cothérapie ethno-psychanalytique, mais également l’intérêt d’un travail en réseau. Mots-clés : Trauma, transmission, attachement, prévention, réseau, ethnopsychiatrie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.