Mémoire du corps (2000)

L’auteur propose ici une analyse de conceptions anthropologiques afin d’améliorer la compréhension de la clinique de certains patients migrants. A partir de travaux théoriques (Bastide) et à travers une approche clinique, l’auteur insiste sur le corps et les plaintes du corps comme lien entre la mémoire collective et l’histoire individuelle. Mots Clefs Anthropologie du corps, mémoire collective, migration, « bricolage » psychothérapeutique, ethnopsychanalyse.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.