La thématique psychosociales à Port au Prince suite au séisme du 12 janvier 2010 (2010)

Du 14 au 15 septembre 2010, le Groupe URD a réalisé une mission en Haïti, 9 mois après le séisme du 12 janvier 2010 qui a laissé 230 000 morts, 300 000 blessés et 1,2 million de personnes sans-abris. Cette présence du Groupe URD sur le terrain s’inscrit en lien avec le groupe de recherche-action sur la thématique psychosociale qu’il s’apprête mettre en place. Par cette mission, il souhaite commencer par une approche terrain et poser ses réflexions en lien avec les acteurs francophones. Le principal intérêt de ce rapport se trouve dans les questionnements qu’il propose. Le moment de la mission est une période charnière entre l’urgence et la réhabilitation, entre le court terme qui vise à « sauver des vies » et le moyen/long terme qui cherche à relancer le pays.
Le premier questionnement est thématique, il souligne les facteurs actuels de déséquilibre psychosocial dans la société haïtienne. Dans une société déjà complexe et fragile, le séisme a eu un effet amplificateur : les conditions de vie se sont fortement dégradées et des camps de déplacés sont apparus en particulier dans la capitale Port-au-Prince. Les actions psychosociales sont présentes dans le cadre des violences, pour les personnes vulnérables, mais aussi pour retisser les liens et agir en réponse aux conséquences liées au boom sexuel post catastrophe.
Le second questionnement est d’ordre méthodologique et concerne les modes d’intervention qui s’adaptent { l’évolution temporelle. Les acteurs psychosociaux ont conscience des changements et s’apprêtent { cette période de transition. Ce rapport propose une continuité en lien avec les partenaires haïtiens de la thématique psychosociale, gouvernementaux et communautaires ; et identifie des stratégies de sorties pour les ONG et les instances internationales. Il attire l’attention sur les approches globales qui considèrent les êtres humains dans un environnement aux facteurs multiples et variés.
Enfin la conclusion met en lien certains axes de recherche du groupe de recherche-action de la thématique psychosociale du Groupe URD avec les réalités de terrain rencontrées en Haïti. La temporalité des actions psychosociales, les ressources nationales, l’évaluation des programmes psychosociaux sont des questions qui restent à aborder avec les acteurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.