La grossesse dans une perspective transculturelle : femmes immigrées à Palerme (2008)

La grossesse comporte pour la femme des changements physiques, mais aussi relationnels et affectifs. Pendant les neuf mois d’attente et dans les mois suivant l’accouchement, la femme élabore une série d’attentes et de fantasmes concernant l’enfant et soi-même. En outre, la façon dont la femme vit sa maternité exprime les valeurs culturelles, les mythes et les règles que la société lui a transmis. On peut donc considérer la naissance comme un événement culturel qui assume des caractéristiques particulières. En partant de ces considérations, on s’est demandé comment les femmes étrangères vivent leur expérience de maternité dans un pays qui n’est pas le leur. L’échantillon est composé de femmes au septième mois de grossesse, appartenant à différentes cultures et résidant à Palerme. On a organisé des rencontres dans lesquelles a été proposée une interview semi-structurée sur les représentations maternelles pendant la grossesse (IRMAG) avec le dessin symbolique de l’espace de vie familiale (DSSVF). On a cherché à saisir la façon dont la femme reconstruit l’histoire de sa grossesse par rapport à son identité maternelle, à celle de l’enfant et à la culture d’origine. Mots-clés: Grossesse, représentations maternelles, dynamique familiale, naissance, femmes immigrantes, Palerme, culture d’origine, Italie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.