Karim et son premier « fix » : Un adolescent en mal d'appartenance (2011)

L’article relate la thérapie ethnopsy d’un jeune toxicomane d’origine marocaine. Les interprétations traditionnelles évoquées par le patient lui-même ou par ses thérapeutes (malédiction, « baraka », frayeur, possession, problème autour de la circoncision), ainsi que l’interprétation des rêves et des cauchemars (en termes psychanalytiques et traditionnels), permettent un travail d’élaboration psychique qui aboutit à la levée du symptôme. Une brève discussion suit le récit clinique, concernant la fonction du cauchemar et de la mise en acte du point de vue métapsychologique. Mots-clés :ethnopsychiatrie, enfant de migrant, toxicomane, interprétation des rêves, circoncision,refoulement, castration.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.