Divorce en terre d’exil, une double vulnérabilité (2012)

Quel que soit l’âge, le profil socioéconomique ou le sexe, la période d’un divorce est rarement facile à vivre. L’important est de pouvoir compter sur le soutien de ses proches et, si nécessaire, de bénéficier des conseils de professionnels, sur les plans psychologique et juridique notamment. Dans le cadre de son Réseau d’écoute1, la Fondation Roi Baudouin a recueilli des témoignages révélant la détresse de certaines femmes issues de l’immigration qui font le choix du divorce et n’ont pas ou peu de réseau social sur lequel compter pour les aider à passer ce cap difficile. Afin de mieux cerner la problématique du divorce au sein des communautés issues de l’immigration, une mission d’état des lieux a été confiée en 2010 à Katlijn Demuynck de l’asbl Genderatwork (spécialisée dans les questions de genre et de diversité). Cette enquête exploratoire a mis en avant la vulnérabilité particulièrement aiguë des femmes et des hommes ayant migré en Belgique à la faveur d’un mariage, lorsqu’ils sont confrontés à des difficultés conjugales. En effet, ces ‘migrants matrimoniaux’ se retrouvent en Belgique isolés de leur réseau familial et amical. Ils ou elles connaissent rarement les associations de terrain pouvant leur venir en aide. Souvent s’ajoutent encore la difficulté de ne pas maîtriser suffisamment l’une des langues de notre pays et celle de ne pas disposer de ressources financières suffisantes pour envisager de vivre seul(e) ou avec des enfants. Il existe en Belgique de nombreuses structures susceptibles d’apporter un accompagnement utile – psychologique, juridique, social – aux migrants en difficulté suite à une mésentente conjugale. Mais celles et ceux qui en ont le plus besoin ignorent bien souvent leur existence. Par ailleurs, certaines de ces structures ressentent le besoin de renforcer leur connaissance des difficultés propres aux conjoints migrants ou d’améliorer l’aide qui leur est proposée.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.